Cinémade OFF#1 : L’Exorciste, ou le tournage le plus terrifiant de l’histoire

Posted on Posted in Uncategorized

Qui dit Halloween dit forcément terreur, horreur et tragédie, et c’est un peu ce qui définit le film mythique de William Friedkin : L’Exorciste. Si vous avez tremblé ou hurlé, attendez-vous aux mêmes sensations le 31 octobre prochain au Club Transbo  pour notre premier Cinémade OFF… et peut-être même ici en lisant cet article, où vous comprendrez que l’expression « Plus de peur que de mal » a perdu tout son sens pendant le tournage du film.

 

1 — Le tournage maudit

Si L’exorciste est considéré comme l’un des films les plus terrifiants du monde, il en était de même en coulisses. En plus de la blessure grave au dos subie pendant la scène de mutilation au crucifix d’Ellen Burstyn, neuf personnes appartenant à l’équipe ou proches ont perdu la vie pendant le tournage. Le plus célèbre reste Burke Dennings, interprété par l’acteur Jack MacGowran, décédé suite aux complications d’une grippe.

 

Animated GIF - Find & Share on GIPHY

2 — Un incendie à l’origine douteuse

Malediction ou simple coïncidence, un incendie mystérieux s’est déclaré sur le plateau pendant la réalisation du film, ce qui décala sa sortie de six semaines.

 

3 — Une fiction pas si fictive

L’exorciste n’a pas été créé de toute pièce par son scénariste William Peter Blatty… Il est tiré d’une histoire à priori bien réelle. En 1949, un adolescent de 13 ans ayant grandi dans le Maryland avait été initié au spiritisme et à l’utilisation des tablettes Ouija par sa tante. Une fois celle-ci décédée, il aurait tenté de la contacter. Peu de temps après, des bruits étranges de grattements et de pas se sont fait entendre, avant que des objets entrent en lévitation et que d’autres se renversent. Vous connaissez la suite.

 

4 — Malaises à répétition à la sortie du film

Pendant les premières projections en salle, de nombreuses séances ont du être interrompues. La raison : les malaises à répétition des spectateurs, ne tenant pas toujours le coup face à l’horreur du film. Les équipes ont du redoubler de vigilance pendant la promotion. Dans d’autres pays, le film était directement censuré.

 

5 — Menaces de mort

Linda Blair, accusée de faire partie de plusieurs sectes sataniques, a reçu de nombreuses menaces de mort. La violence de ces menaces lui valu une protection rapprochée de la police, qui viendra sécuriser son domicile pendant plus de six mois. Certains magazines affirment aujourd’hui que l’actrice se serait fait exorciser pour fuir la malédiction.

 

Bref…

Côté spectateur, L’Exorciste nous a tous marqué. Et si le jeu de rôle des acteurs avait l’air si réel, c’est sûrement parce que Friedkin n’hésitait pas à tirer de réels coups de feu pendant le tournage, de sorte à capter les véritables émotions des acteurs. Bien joué…

 

Que le film vous ait marqué ou que vous souhaitiez joindre frissons et musique techno, venez nous retrouver le 31 octobre au Club Transbo, pour danser sur les dj sets de François X, Romain Davi et Vince Delorme. Et côté happening, notre Regan ne manquera pas de vous effrayer sur scène aux côtés de créatures démoniaques et prêtres possédés.

 

Retrouvez l’événement juste ici,

découvrez toutes nos actus sur la page Cinémade,

et n’oubliez pas votre ticket d’entrée !

bisou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *